Arcachon

Arcachon : le plus vieil aquarium du monde plongé dans le coma

today 2 4

Arrière-plan
share close

La ville d’Arcachon abrite en son coeur le plus vieil aquarium au monde, encore exploité il y a peu. Un trésor sur le plan patrimonial édifié rue Jolyet en 1866 à l’initiative de la Société Scientifique d’Arcachon.

Ce lieu historique du Bassin est aujourd’hui entre la vie et la mort, plongé il y a peu dans un coma dont on ne sait s’il sortira. Début mars, tous les poissons qu’il accueillait ont été confiés à l’aquarium de La Rochelle et les 3 salariés qui y travaillaient ont été licenciés. Impossible pour la Société Scientifique d’Arcachon, qui gère la structure depuis un siècle et demi, de faire autrement. L’université de Bordeaux, propriétaire des locaux, a ordonné sa fermeture et la fin de son exploitation, fin octobre 2020 “pour des questions de sécurité” liées à sa vétusté. Fermé au public, le Musée aquarium ne dispose plus d’aucune ressource.

Le voilà donc précipité de force dans une forme d’hibernation dont le président de la Société Scientifique, Jean-Marie Froidefond, espère qu’il se réveillera.

Le musée aquarium arcachonnais est exceptionnel à bien des égards. Conservé dans son état initial, c’est à dire comme il y a 155 ans, il présente encore une salle en forme de grotte comme on les façonnait au 19ème siècle pour accueillir les bassins des aquariums. Cette grotte, vestige d’une autre époque, ressemble à celle de l’aquarium du Trocadéro détruite depuis pour faire place à un aquarium high tech.

L’aquarium d’Arcachon, tel qu’on pouvait le visiter il y a quelques mois, a reçu la visite d’illustres personnages. Le prince Albert Ier de Monaco, arrière-grand-père du prince Albert II, passionné d’océanographie, en mai 1902. Ou encore la reine Ranavalo de Madagascar…

Le médecin et physiologiste français Paul Bert y a mené certaines de ses études zoologiques et déclarait à son propos : “Là, et là seulement, le zoologiste, observant les animaux marins, vivants et libres, pourra se faire une idée exacte de leur apparence extérieure, étudier leurs allures, leurs instincts, leurs guerres et leurs amours”.

Aujourd’hui encore le musée aquarium d’Arcachon sert de bassin d’observation aux universitaires de la station marine adjacente. A l’étage, il accueille aussi un musée datant du 19ème siècle et abritant, dans des vitrines d’époque, des collections d’une richesse exceptionnelle pour le Bassin. On y trouve notamment une collection d’objets préhistoriques recueillis par des archéologues dont le docteur Peyneau : nombreux silex taillés, poteries, urnes funéraires… Mais aussi une abondante collection de coquillages marins, une collection de moulages de poissons et de crustacés, de nombreux oiseaux naturalisés avec leurs plumages colorés, des maquettes de bateaux et des cartes anciennes…

Projet d’hôtel 5 étoiles

Tout ceci est en sursis. L’université, propriétaire du terrain rue Jolyet, assure ne pas souhaiter la mort du Musée Aquarium. Son projet de Pôle Océanographique Aquitain au Petit Port retoqué par la justice, elle souhaite désormais rénover sa station marine située juste à côté et garder son vieux voisin, sous réserve qu’il puisse être sécurisé.

Mais de nombreux obstacles s’opposent à ce dessein : le projet d’hôtel 5 étoiles porté par la société Peyneau Développement, filière du groupe Duval. Un projet un permis de construire avait été délivré en 2015 mais maintenant remis en question par l’abandon du projet de POA, l’université n’étant plus vendeuse du terrain place Peyneau.

Autre difficulté de taille à surmonter pour la Société Scientifique et son Musée Aquarium : parvenir à réunir les fonds nécessaires à la remise aux normes de l’édifice. L’université évoque “plusieurs éléments préoccupants quant à la solidité du bâtiment”…

Découvrez, dans cette vidéo, les dernières images filmées des poissons encore présents dans les bassins du Musée Aquarium d’Arcachon avant qu’ils ne soient envoyés à la Rochelle…

Écrit par: AH

Rate it

Article précédent

Food

C si bon cultive l’esprit brunch

Cheffe à domicile à la bonne humeur communicative, Natasha Bussone a décidé de ne pas baisser les bras face à un contexte sanitaire et économique pour le moins délicat. Elle rebondit, innove et ne cesse de créer : brunchs, plateaux gourmands et dîners à emporter sont autant d’écrins pour sa cuisine de saison, gourmande et colorée. Bienvenue dans un univers où il fait bon être gourmand : celui de C si bon... […]

today 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


a TELECHARGEr sur

0%